Juan Abreu

Cuba
1952 -

Juan Abreu est né à la Havane en 1952. Ecrivain, artiste plastique et journaliste, il fuit en 1980 le régime cubain à bord d’un bateau. Il réside durant un certain temps à Miami et vit actuellement à Barcelone. Dès 1990, il écrit dans divers journaux cubains.

Abreu est créateur d’un monde littéraire provocateur et profondément iconoclaste. Entre ses différentes œuvres se distingue son témoignage à Reinaldo Arenas, A la sombra del mar (1998).

Sa nouvelle, Rébellion en Catalogne, est une acerbe critique au nationalisme et à aux indépendandistes catalans. Son œuvre picturale a été exposée dans diverses villes du monde et se retrouve actuellement dans d’importants musées nord-américains. En 2015, il s’est donné une « tâche folle », selon ses propres termes : peindre le portrait de tous les fusillés de Cuba sous le régime de Fidel Castro. La démesure du projet, intitulé sobrement « 1959 » (date de la prise de pouvoir par les castristes), tient au nombre de personnes exécutées, plusieurs milliers. Un nombre supérieur aux victimes de la dictature du général Augusto Pinochet au Chili (1973-1990), souligne l’artiste sur son blog Emanaciones. (Le nombre de morts et disparus de la dictature de Pinochet s’élève à 3 200 alors que ceux de Castro s’élèvent à 4292 site Archivo Cuba, dirigé par Maria Werlau, aux Etats-Unis).

Publications:

  • A la sombra de las exhortaciones (1985)
  • Garbageland (2001)
  • Gimnasio: emanaciones de una rutina (2002)
  • Orlan Veinticinco (2003)
  • Accidente (2004)
  • Cinco Cervezas (2005)
  • Diosa (2006)
  • El gigante Tragaceibas
  • El niño que quiso ser excremento (2008)

Œuvre illustrée

Amor mío