Joan Hernández Pijuan

Espagne
1931 - 2005

Joan Hernández Pijuan, l’un des artistes espagnols les plus célèbres des dernières décennies, est connu pour ses compositions simples d’aplats uniformes de couleurs. Né à Barcelone, Pijuan obtient son diplôme de l’école des Beaux-arts de Sant Jordi. En 1953, sa première exposition a lieu et présente des œuvres expressionnistes. Sa première exposition personnelle est organisée au Museo Municipal de Mataró en 1955, puis il co-fonde peu de temps après le Grupo Silex, qui inclut des artistes tels que Carles Planell, Eduardo Alcoy et Josep Maria Rovira Brull et explore la relation entre art contemporain et tradition primitive, avec un intérêt tout particulier pour l’abstraction et l’expressionnisme.

À la fin des années 1950, il vit et travaille à Paris, où il apprend la gravure, la lithographie et adapte un style géométrique figuratif. Les œuvres de cette époque incorporent des éléments mathématiques et empilent des objets solides contre des décors gris. Ce n’est que dans les années 1980 qu’il retourne vers l’art informel.

En 1977, il commence à enseigner à l’école des Beaux-arts de Sant Jordi. En 1989, il est nommé professeur de peinture du Département des Beaux-arts de l’université de Barcelone et devient doyen en 1992.
Une exposition rétrospective a lieu au Musée National Centro de Arte Reina Sofia de Madrid. En 2011, une autre rétrospective est organisée au Museum of Modern Art de Moscou.

Pijuan s’éteint à Barcelone à l’âge de 74 ans.

Edition

Pour cella il faut deshabiller la jeune fille