Farhad Ostovani

Iran
1950 -

est né dans le nord de l’Iran, près de la Mer Caspienne. Il a vécu à Téhéran jusqu’à l’âge de 22 ans. Ensuite il est parti en Occident afin d’y étudier et, ensuite, pour y travailler. Il débute le dessin et la peinture dès 12 ans à Téhéran. Il prend des leçons privées où il commence par copier les maîtres européens (J.L. David, Delacroix, les portraits et les paysages russes du début du 20e siècle, Degas, Rembrandt…). Il quitte les cours privés après avoir terminé le lycée et entre au Département des Beaux-Arts de l’Université de Téhéran. Il entre quatre ans plus tard à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Farhad Ostovani a beaucoup voyagé au Moyen Orient, vécu en Egypte, aux Etats-Unis et en Italie pendant de longues périodes. Il décide ensuite de s’installer à Paris dans un atelier du Faubourg Saint-Antoine, puis rue de Bagnolet où se trouve toujours son atelier. Sa première exposition eut lieu à l’Institut Français de Téhéran. A Paris, il a exposé ses montagnes à la Galerie de l’Echaudé et travaillé avec la Galerie Lambert-Rouland pendant près de 12 ans. Il a exposé au Château de Tours, et, depuis 2010, travaille avec la Galerie Thessa Herold dans le Marais à Paris. De l’autre côté de l’Atlantique il a exposé son travail à Los Angeles chez Herbert Palmer, Louis Stern Fine Arts et à la Galerie William Turner, à Washington chez Robert Brown. Il a également exposé au Musée Jenisch et à la Galerie Arts et Lettres de Vevey, à la Galerie Rigassi de Berne, au Morat-Institut für Kunst und Kunstwissenschaft à Freiburg im Breisgau, Allemagne, et au Musée de la Maison de Rembrandt à Amsterdam.

Il a créé une grande série à partir des Variations Goldberg de Bach sur une période de 15 ans. En 2008, il commence à travailler sur une série des Suites pour violoncelle de Bach à la Fondation Bogliasco en Ligurie, où il est retourné en 2013 pour terminer son travail.

Il a publié plusieurs ouvrages avec des écrivains et poètes, notamment Jean Starobinski, Louis-René Des Forêts et de nombreux livres avec Yves Bonnefoy.

Farhad Ostovani et Yves Bonnefoy ont reçu le Grand Prix de Bibliophilie à l’Académie des Beaux-Arts de Paris en 2014 pour le livre « We talked between the Rooms ».

Edition

Au dedans - au dehors