Alexander Calder

États-Unis
1898 - 1976

Alexander « Sandy » Calder est un sculpteur et peintre américain né le 22 juillet 1898 à Lawnton près de Philadelphie et mort le 11 novembre 1976 à New York. Il est surtout connu pour ses mobiles ainsi nommés sur proposition de Marcel Duchamp (rappelant les deux sens du terme : mouvement et mobile) lors de leur exposition à Paris en 1932 à la galerie Vignon et pour ses assemblages de formes animées par les mouvements de l'air qui sont aussi des mobiles, et ses stabiles. Une de ses premières grandes réalisations est un modèle réduit de cirque animé : Le Grand cirque Calder 1927.

Alexander « Sandy » Calder est le fils d'une riche famille d'artistes, avec comme père Alexander Stirling Calder, sculpteur, comme grand-père Alexander Milne Calder, lui aussi sculpteur et d'une mère peintre Nanette Lederer Calder. Il est ingénieur de formation et en 1919, obtien le diplôme d'ingénieur en mécanique à l'Institut de technologie Stevens de Hobokenà New Jersey.

Mais Sandy Calder préfère l'art qu'il a déjà pratiqué en amateur et dès 1906, il fabrique des poupées pour sa sœur et à Noël 1909, il offre deux sculptures à ses parents. il abandonne le métier d'ingénieur et il perfectionne son art à l’Art Students League de New York où il y entre en 1923 et produit des œuvres dans le style de l’Ashcan Aesthetic un art au début des années 1930 qui représentait des aspects ordinaires de la vie de la ville avec une vitalité particulière en opposition à l'esthétique du 19e siècle, qui soulignait des techniques raffinées de peinture.

Par la suite, il illustre des évènements sportifs ainsi que les compte rendus des tournées du Ringling Bros. et Barnum & Bailey Circus pour le journal National Police Gazettede New York. Il fait aussi de nombreuses esquisses d'animaux publiées un an après son départ pour la France, en 1926, sous le titre Animal Sketchings.

En 1926, il arrivé à Paris, et crée des jouets articulés qu'il présenteau « Salon des Humoristes de 1927». Les années suivantes et jusqu'en 1929, l'artiste passionné de cirque se consacre au Cirque de Calder, un ensemble de 200 personnages en fils de fer tordus et bouts de chiffons. Les personnages représentent souvent des personnages connus de l'époque. Dans ce spectacle, l'artiste joue le rôle de maître de cérémonie, de chef de piste et de marionnettiste en faisant fonctionner manuellement le mécanisme, le tout étant accompagné de musique et d'effets sonores. Calder tourne avec son « cirque » à Paris, puis à Berlin, et à New York.

À Paris il entre en contact avec des représentants de l'avant-garde artistique parisienne comme Joan Miró, Jean Cocteau, Man Ray, Robert Desnos, Fernand Léger, Le Corbusier, Theo van Doesburg, et surtout Piet Mondrian, qui aura une grande influence artistique sur lui.

À partir de 1930, Calder adopte un style plus abstrait, et en 1932, il expose pour la première fois ses premières sculptures abstraites, en tiges et plaques articulée, les Mobiles, fabriqués en aluminium et peints en noir et blanc, et parfois réhaussés d'un ou deux aplats de couleurs. Ces trente sculptures articulées en fil et morceaux de fer sont présentées à la Galerie Vignon. Quinze d'entre elles sont misesen mouvement par de petits moteurs que l'artiste actionne.

En 1943, le Museum of Modern Art de New York organise une première rétrospective, suivie en 1946 par une exposition à Paris préfacée par Jean-Paul Sartre.

En 1952, il obtient le grand prix de la Biennale de Venise. Alexander Calder a également réalisé au cours de sa longue carrière de nombreux bijoux. Il a également réalisé en 1969 des décors d'assiettes en collaboration avec la Manufacture nationale de Sèvres.

Alexander Calder meurt en 1976 d'une crise cardiaque à New York, le jour du vernissage d'une rétrospective de son œuvre au Whitney Museum of American Art.

Edition

Les autres œuvres dans l'édition «Poemas para mirar»

Poemas para mirar
Poemas para mirar
Poemas para mirar
Poemas para mirar
Poemas para mirar

Poemas para mirar

Œuvre illustrée

Pyramides

Œuvre

Spirales et pyramide